Interview avec Jean David Blanc, créateur d’Allociné

Aujourd’hui on est allé à la rencontre de Jean David Blanc, créateur d’Allociné. Entrepreneur depuis des dizaines d’années, la quarantaine est également un producteur qui a énormément investi dans le monde du cinéma, de la musique et de la littérature. Dans l’entretien, l’homme qui est considéré comme l’un des parrains du web français est revenu sur son parcours de même que sur l’évolution de ce secteur qui a un énorme potentiel.

 

Entretien

Bonjour David, on est très heureux de vous rencontrer. Avant d’entrer dans le vif du sujet, parlez nous un peu de vous ?

Pour parler de ma personne, je pense que ça sera un peu difficile. Mais juste dire que ma vie se résume à un parcours d’investisseur qui tente tout le temps d’apporter du sang du neuf dans le milieu qu’il évolue. J’essaie de saisir les bonnes affaires tout en incluant la passion au cœur de mes activités. Étant très jeune, j’ai créé mon propre jeu vidéo de même que d’autres innovations technologiques qui m’ont permis de générer pas mal d’expériences.

 04554024-photo-allocine-tv

Restons dans le domaine de la technologie. On remarque que vous êtes l’une des références dans le domaine de l’e-business. Pourquoi ce secteur vous attire tant ?

Ce choix est peut être lié à mon vécu, car comme je l’ai dit tantôt j’avais créé un jeu vidéo appelé Hold-up à l’âge de 13 ans. J’avais aussi créé une société dénommée Concerto télématique dont le but était de faire des services téléphoniques destinés à de grandes marques comme Coca-Cola, Marlboro et d’autres structures. À cette époque j’avais 17 ans et l’accumulation de toutes ces expériences m’a permis de développer d’autres pistes jusqu’à aboutir à la création d’Allociné.

 

Ce même Allociné fait partie de vos créations les plus réussies (et ce malgré les quelques accusations). Il a même contribué à votre célébrité. D’où vous est venue l’idée de mettre en place ce genre de structure ?

Allociné est une société que j’ai créée avec un ami Patrick Holzman. Au début, l’objectif était de proposer des services cinématographiques pour permettre aux spectateurs de réserver en amont leurs billets. Par la suite, les prestations ont pris une grande ampleur et on a fini à créer une plateforme en ligne pour permettre aux internautes d’avoir accès aux nouveautés, aux agendas et aux émissions télévisées.

Voici par exemple notre petites vidéos sur les défauts lors du tournage de célèbre Deadpool:

En dehors de cette structure qui a connu un succès probant est ce que vous avez des perspectives allant dans le sens d’investir dans d’autres projets ?

Oui bien sûr par ce qu’à côté de mon investissement sur internet, je fais de la production cinématographique. J’ai déjà publié un livre et je n’hésiterai pas à investir dans ce secteur et pourquoi pas dans le milieu musical. Récemment, j’ai lancé Molotov dont le but est de redonner une nouvelle dimension à la télévision. On constate que ce secteur manque de créativité et on veut remuer avec cette tendance pour apporter une innovation exceptionnelle. Des startups sont également sur le chemin et vous verrez bientôt des petites entreprises qui auront une force de pénétration remarquable.

 

Merci, David, de nous avoir accordé cette interview. Comme Maxime vous vous donnez décidément tous les moyens de réussir

C’est moi qui vous remercie.

 

Interview avec le créateur d’OptionMag

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous présenter Maxime, le créateur du portail sur les options binaires et le trading en ligne optionmag.fr.

Wall street

Dans cette interview sympa Maxime nous racontera son parcours en tant que trader, ainsi que le rôle d’OptionMag en tant que portail d’information.

Hello Maxime, je suis vraiment ravi de te rencontrer. Pour commencer tu veux bien nous parler de toi ?

Je te transmets également le bonjour Marc. Eh bien, à vrai dire nous sommes collègues car j’ai commencé mon parcours professionnel en tant que rédacteur (je ne peux pas dire le nom de la revue malheureusement).

Pour tout te dire, un beau jour j’ai compris que ma vie n’allait pas. Car j’en voulais plus, beaucoup plus… Et c’est là que je me suis intéressé de près au monde du trading.

La bourse inconnue

Ok… Et pour OptionMag alors ?

C’est en début 2015 que j’ai crée OptionMag afin de combler le vide eu niveau de l’information des particuliers sur le trading. Certes, il y’a toujours des sites comme Andill, mais ça manque totalement de précision. Ainsi le particulier ne connait pas les risques, s’aventurant presque à l’aveuglette sur les marchés financiers.

 

Cela représente un problème important je suppose ?

Oui ! Car de nombreux courtiers véreux en profitent énormément malheureusement.

 

Des escroqueries ?

Oui et tout le danger est dans le fait qu’ils cachent plus que bien leur petit jeu. Prenez Interactive Option par exemple : ils ont réussi à passer leur publicité toxique à la télé, sans parler des contrats avec les clubs de foot.

Arnaque

Je vois… Comment réagis – tu ?

Le problème reste le même : ce sont trop souvent des brokers basés dans des paradis fiscaux où on a vraiment pas les moyens de les attaquer de quelle que manière que ce soit. De cette façon ils se sentent au – dessus des lois.

Mais en tous cas OptionMag aide toujours les victimes au niveau de la résolution des litiges

 

Et du côté de la loi alors ?

L’AMF fait de son mieux, mettant souvent à jour sa liste noire, mais malheureusement ce serait le système des paradis fiscaux qu’il faudrait changer pour pouvoir contrôler cette industrie.

L'AMF

Mais existe – il des courtiers fiables ?

Oui, heureusement d’ailleurs. D’ailleurs ils constituent la grande partie du trading en ligne, les escrocs n’étant qu’une exception. Si l’on prend l’exemple de 24option, c’est un courtier « parfait ».

Enfin, comme dans tous les domaines, il y’aura toujours quelques arnaqueurs qui échapperont aux régulateurs et on n’y peut rien !

 

Pour terminer, que conseille – tu à ceux qui liront ton interview ?

Se souvenir d’une seule chose : le trading est un travail avant d’être un loisir. C’est un talent que certains n’ont pas et qu’on met des années à réellement développer. En d’autres termes, croyez pas aux miracles !

 

Interview avec la rédactrice en chef française d’Investing.com

Aujourd’hui j’aimerai vous présenter Ashly Delacroix, rédactrice en chef du portail français du magazine en ligne sur l’actualité boursière investing.com.

Investing.com - l'un des meilleurs portails financiers

A travers cette interview Ashly vous racontera son parcours sur le web, ainsi que sa réussite dans le monde financier.

Bonjour Ashly, ravi de vous rencontrer. Pouvez – vous nous parler de vous-même, ainsi que de votre parcours sur le web ?

Bonjour Antoine, de même. Et bien, au début le monde du web n’était pour moi qu’une solution provisoire pour me faire « de l’argent de poches » par quelques commandes en Freelance. Mais très vite j’ai vu les immenses possibilités qu’offre internet, surtout dans la niche de la finance

 

Et c’est là que vous avez décidé de vous  tourner vers le monde du trading ?

Oui ! Bien – sûr je ne trade que très peu, mon job consistant surtout dans la rédaction d’articles et diverses analyses. Mais il va de soi que dans ce genre de niche l’intérêt pour le monde de la finance est plus que nécessaire.

 

En quoi consiste exactement votre « job » ?

Principalement dans l’analyse des devises et la rédaction des prédictions journalières et mensuelles. Après je fais aussi la rédaction d’avis sur les brokers, mais beaucoup moins.

 

Sentez – vous une responsabilité dans vos analyses par rapport aux visiteurs qui les suivent ? Enfin avez-vous une activité de trading ?

Bien – sûr ! Certes, cela implique beaucoup de responsabilité quand vous savez pertinemment que « vos paroles vont directement impacter le succès de quelqu’un.  Mais j’aime ça !

Cours de devises

Quant à mon activité de trading, je ne trade que l’AUD/USD te temps en temps sur le Forex, tout en faisant de solides bénéfices. Mais comme le dit Le Monde, en ce moment nous ne sommes pas dans une vraie crise économique, mais plutôt dans une crise de confiance.

Et pour terminer une dernière question. Dans notre interview avec le créateur de ZoneBourse nous avons évoqué les abus de la part de nombreux courtiers en ligne. Qu’en pensez – vous de la situation actuelle ?

Je suis plutôt d’accord sur le fait que certains courtiers abusent clairement de l’état des choses actuel sans pour autant dire que « nous sommes dans un monde sans foi ni loi ». Il faut relativiser !

Interview avec le créateur de ZoneBourse

Bonjour à tous ! Dans cette interview nous allons rencontrer Patrick Dumaire, créateur de Zone Bourse, l’un des magazines en lignes les plus importants sur la bourse aujourd’hui.

Vous allez voir comment on peut réussir dans le web tout en partant de zéro.

 

Allons – y

Bonjour Patrick, j’avoue que je suis assez impressionné quant à la performance de ZoneBourse, ainsi que votre parcours dans le monde du web en général. Pouvez – vous nous raconter comment vous est venue l’idée de créer un portail comme ZoneBourse ?

Bonjour Marc, au plaisir de vous rencontrer. Pour être honnête avant ZoneBourse j’avais déjà pas mal de projets, cependant le trading en ligne captait mon attention. C’est alors que je me suis aperçu d’un vide important au niveau de la formation des particuliers de la part des brokers online.

logotype de Zonebourse

 

Question gênante : cela est dû à votre activité dans le trading en ligne ?

Je dois avouer que oui. Car en tradant avec divers courtiers qui ont eu bonne réputation j’ai quand même subi pas mal de pertes, ce qui m’a amené à une évidence. Comme le disent très bien les échos, les brokers vous vendent malheureusement bien trop souvent de l’illusion. Et le pire est que ça se fait en toute impunité face aux lois.

Et avec ZoneBourse vous décidez de prévenir tout le monde de ces dangers, tout en les forment, right ?

Je n’aurai pas su mieux le dire Marc ! Car en proposant des bonnes formations, analyses, stratégies nous armons nos visiteurs pour « affronter les marchés financiers » avec leurs connaissances et non l’intuition.

ObjectChart

Pour vous les courtiers profitent – ils de ce manque de connaissance ?

A coup sûr ! Particulièrement ceux des options binaires qui vendent littéralement « du rêve à prix d’or ». De ce fait ZoneBourse est bien là pour tenter de contrer au moins un minimum ce processus qu’il faut enfin appeler par son véritable nom : plumer les clients sans foi ni loi.

 

Faites – vous des actions contre ce genre de courtiers ?

Le problème reste le même : le laxisme de la CySec face aux courtiers immatriculés à Chypre qui agissent en ignorant carrément la grande partie des lois Européennes. Ainsi, à part faire un article la – dessus qui sera visible dans les moteurs de recherche notre pouvoir est bien trop limité.

CySec

 

Avez – vous eu des retours concernant votre activité ?

Oui, pas mal de traders qui réussissent actuellement m’envoient des petits mails de remerciement et franchement cela n’a pas de prix car c’est dans ces moments là que je vois que j’ai gagné face à tous les brokers véreux qui volent leurs clients.

Un grand merci pour cette interview Patrick. Beaucoup de choses positives et surtout une belle morale de la fin : parfois ce sont les gentils qui gagnent dans cette vie.